Différence de rythmes

Un contrat d’occupation

Proposez un contrat d’occupation pour que les enfants puissent y travailler lorsqu’ils ont fini l’activité proposée à tous. Ils doivent prendre l’habitude de prendre ce contrat après chaque activité si les autres n’ont pas fini. Le contrat ne doit pas juste comporter des petits dessins, mais des coloriages magiques, pour travailler en dessinant. Vous pouvez également proposez des petites énigmes en incluant les sujets vus en classe. Rien ne vous empêche d’ajouter des feuilles pour les enfants très rapides, voire de complexifier les exercices pour ceux qui aiment les défis.

Raccourcir le nombre d’exercices

Pour les enfants en difficultés, inutile de vouloir lui faire faire exactement la même chose que les autres. Cela entraînera plus de pression et ils seront démotivés. Pensez donc à raccourcir le nombre d’exercices, la longueur de page à lire, etc. Il vaut mieux faire correctement quelques exercices, que de faire un marathon en bâclant tout et ne retenant rien.

Créer des groupes de besoins

Vous pouvez créer un groupe de besoins avec les enfants plus lents et demandant plus d’attention. De cette manière, vous pouvez vous focaliser sur eux pendant certains activités et leur proposer des exercices plus courts, moins difficiles,… selon la cause du rythme ralenti. Pendant ce temps-là, proposez aux autres une activité similaire mais plus poussée aux autres élèves, en les laissant travailler en autonomie.

Travailler en ateliers

Si vous avez dans votre classe plusieurs niveaux très différents, n’hésitez pas à créer des groupes selon les niveaux en proposant des activités adaptées à chaque groupe. A contrario, vous pouvez également construire vos groupes d’une toute autre manière en mélangeant les rythmes différents au sein d’un même groupe.

Personnellement, je pense que le travail en ateliers doit inclure ces deux formes en alternance. D’une part, laisser les enfants travailler uniquement en ateliers à leur rythme, risque de les conforter dans ce rythme « faible ». D’autre part, mélanger les rythmes au sein d’un même groupe en permanence peut provoquer de l’ennui chez les enfants plus rapides s’ils travaillent toujours avec des élèves plus lents qu’eux.

La pédagogie Montessori

Article : La pédagogie Montessori, c’est quoi ? (PSYCHOLOGIES)

Le respect du rythme de chacun

Peu importe que l’enfant soit rapide ou lent, tant qu’il est concentré. La pédagogie Montessori met l’accent sur le respect du rythme de chaque enfant, et préconise de ne pas mettre d’étiquettes aux enfants (« tu es lent », « tu es rapide »), au risque de l’enfermer dans ce qualificatif. Et Maria Montessori d’ajouter que le rythme de chacun peut varier en fonction des moments de la journée, de l’activité, des différentes périodes de son développement, et que les apprentissages des enfants se font par à-coups.


Aller à la barre d’outils